Bague mérovingienne en or et émeraude, 6e siècle.

Exceptionnelle bague en or d’époque mérovingienne. Cette bague est unique en son genre, cumulant quelques caractéristiques rares de certaines bagues mérovingiennes. Un chaton en bate surélevée, de forme tronconique ; côtés nervurés, avec un des côtés rehaussé d’un appendice en forme de corne (d’abondance ?), relié à la bate par deux fils d’or soudés, enroulés en S, et surmonté d’une perle de pate de verre ; plateau carré, formé d’une émeraude taillée en cabochon, cantonnée de 4 “tourelles” formées de petites bates cylindriques sertissant chacune une perle de pate de verre et reliées entre elles par un fil d’or torsadé. La chaton est soudé sur un anneau plat façonné à pans et orné de globules sur les épaules.

L’ensemble donne un aspect très architectural à cette bague ostentatoire, inspirée de modèles byzantins. La beauté de la conception, la qualité de la realisation, la richesse des matériaux, en particulier la présence, excessivement rare à cette époque, d’une émeraude (probablement extraite des mythiques mines du désert oriental égyptien), évoque une bague hautement aristocratique, telle que celles qui furent découvertes dans les tombes princières de Saint-Denis et qui sont actuellement conservées au musée des Antiquités Nationales de Saint-Germain-en-Laye.

Art mérovingien, Ile de France (?), 6e siècle de notre ère.

Diamètre de l’anneau : 18 mms
Hauteur de la bague : 31 mms
Hauteur du chaton : 12 mms
Largeur du chaton : 15 mms
Couleur de l’or : jaune pâle (de l’argent entre dans l’alliage)
Poids : 7 grs

Accompagnée d’un certificat d’exportation pour un bien culturel (n°157461 du 12/08/2014) autorisant la sortie du territoire.