Bague byzantine monogramme en argent et nielle, 8e – 9e siècle.

Rare bague en argent à chaton rond orné d’un monogramme cruciforme, formé des lettres grecques composant le nom du propriétaire. Les monogrammes de cette époque sont toujours un casse tête à déchiffrer et souvent les experts ne sont pas d’accord entre eux sur une interprétation, car on ne connaît pas l’ordre exact de l’arrangement des lettres et une partie des lettres peut manquer. Les épaules portent un décor incisé et niellé. Le nielle (sulfure de fer) était souvent présent sur les bagues byzantines, mais il est rare qu’il soit bien conservé, comme c’est le cas ici. La bague servait peut être de sceau à une époque où peu de gens (hormis les clercs) savaient signer, mais cela n’est pas certain, car la gravure du monogramme n’est pas profonde. Les monogrammes cruciformes sont plus récents que les monogrammes « blocs » qui les ont précédés. On peut avancer une datation des début de la période méso-byzantine où les difficultés économiques expliquent peut être que l’argent ait remplacé l’or pour cette bague.

Empire byzantin, vers le 8e – 9e siècle.

Diamètre du chaton : 13 mms
Taille de doigt : 55
Prix : 1200 euros