Fabian de Montjoye, Vendéens et Chouans, Pour Dieu et le Roi, 2e édition, revue et augmentée

Je vous invite à visiter le blog consacré à cet ouvrage :

http://fabian-de-montjoye-vendeens-chouans.blogspot.fr

Prix : 29 euros (franco de port)

A commander auprès de l'auteur :

fabian@fabiandemontjoye.com

Préface de la seconde édition, par monsieur Michel Chatry, président du Souvenir vendéen :

C’est pour moi un plaisir renouvelé, après le succès de la première édition de Vendéens et Chouans, pour Dieu et pour le Roy de Fabian de Montjoye, que de préfacer aussi la seconde édition, et toujours un honneur. Elle nous est offerte sous une présentation élégante, moins austère que le précédente. Vingt articles historiques sont encore rassemblés sur la guerre de Vendée et la Chouannerie, la plupart publiés depuis une dizaine d’années dans des revues chouannes et vendéennes et quelques uns inédits. Le lecteur nouveau en découvrira pour son bonheur une version « revue et corrigée ». Certains passages sont repris et deux articles de la première édition sont remplacés par deux nouveaux qui élargissent le cadre historique initial au règne du Napoléon légendaire. L’ensemble de l’ouvrage est plus équilibré entre Chouans et Vendéens. Le sublime des destins des héros est porté au summum. Je ne doute pas que cette nouvelle édition soit aussi appréciée que la première des deux côtés de la Loire.

Le goût des collections de Fabian de Montjoye lui a permis de rassembler petit à petit, par de judicieuses acquisitions, un véritable trésor d’autographes, d’objets et d’images. Quel choix d’illustrations exceptionnelles pour ses articles des Revues du Souvenir Chouan de Bretagne, du Souvenir Vendéen, du Souvenir de la Chouannerie Mayennaise et du Souvenir de la Chouannerie Sarthoise ! Pour ces deux dernières associations, réunies aujourd’hui en « Chouannerie du Maine », il avait développé des relations amicales avec MM. Yves Floch, Michel Gravé et Serge Morin. Il a tissé des liens aujourd’hui étroits avec le Souvenir Vendéen.

Au fil des pages, nous sommes entraînés en des lieux mythiques, aux châteaux de la Rouërie, de la Durbelière, de la Chabotterie, de la Jonchère, puis du Remblai des Sables d’Olonne à la presqu’île de Quiberon, et, avec Georges (Cadoudal), de la place Maubert à la place de Grève, enfin dans le mausolée de Kerléano. La complexité des parcours, des événements, des révélations livrées par les documents et objets collectionnés pourrait parfois nous échapper. Et plus encore avec les Chouans, « ces êtres atypiques, inquiétants et mystérieux, réfractaires à l’oppression comme à la vie paisible » qu’avec les Vendéens plus classiques, tout du moins ceux de la première heure. Nous entrons dans des mondes mystérieux dont la rigueur d’analyse du chartiste nous donne des clés pour en comprendre l’enchaînement et les logiques. Le Vendéen que je suis a découvert avec étonnement l’univers insoupçonné de la Chouannerie et les « illusions perdues » de Cadoudal, le « Chouan des Chouans », si proches de celles de nos héros de 1793. Quant à nos amis Chouans, ils prendront conscience de « la beauté du geste » de Monsieur Henri, de la liberté des « amours d’une amazone », la comtesse de La Rochefoucault, des paradoxes des combats de 1815.

Mais ce qui me touche le plus dans l’écriture de l’auteur de ces brillants articles, c’est la révélation de la sensibilité de l’érudit, sa passion raisonnée, son attachement au plus profond de la personnalité des êtres, fussent-ils lumineux ou glauques. Nous entrons dans l’intimité des personnages de ses récits, nous comprenons la grandeur des héros, leur sens de la fidélité et de l’honneur, la force de leur foi. Je souhaite vraiment qu’à la lecture de cette somme inimitable que nous offre Fabian de Montjoye, dont les nouveaux écrits ont toujours pour moi la saveur des découvertes, vous partagiez les fortes impressions que j’ai ressenties.

Michel Chatry
Président du Souvenir Vendéen