Bague marguerite en or, argent et diamants du 18e siècle.

Chaton rond ajouré à fond clos, orné de roses de diamant serties en argent sur paillons d’argent oxydé, entourant un diamant central plus important, taillé en rose couronnée dite « rose de Hollande ». Le dessous du chaton est gravé d'un motif rayonnant de style rocaille. L'anneau se sépare en crosses et fleurons à l’épaulement.

Excellent état d'origine.

France, 3e quart du 18e siècle (époque Louis XV)

Ce type de bagues, dites "bouquets", fut très populaire en Europe occidentale depuis le début du 17e siècle. Le diamant était une pierre extrêmement rare et dont le port était soumis à diverses lois somptuaires qui ont variées au cours des siècles, mais qui tendaient le plus souvent à en restreindre l'usage à l'aristocratie. Les pierres elles-mêmes étaient trouvées, brutes, au Brésil, minées par les Indiens, puis expédiées sur des vaisseaux fortement escortés jusqu'à Anvers où se trouvaient les ateliers de taillerie. A l'époque, on utilisait le plus souvent la taille en brillant et la taille en rose (sans culasse, c'est à dire à fond plat). Les pierres taillées étaient ensuite adressées aux joailliers parisiens ou londoniens pour être serties.

cf. A sparkling age, 17th century diamond jewellery, Diamantmuseum Antwerpen, 1993.

Diamètre du chaton : 13 – 14 mms
Taille de doigt : 56 (modifiable)
Poids : 4.2 grs
Prix : 3800 euros