Intaille romaine en cornaline. Mercure.

Cette magnifique intaille romaine en cornaline rouge foncé, ovale, de surface légèrement bombée, est gravée du dieu Mercure, représenté debout, nu à l'exception d'un tissu drapé retenu sur le bras gauche, portant tous ses attributs traditionnels. Le casque ailé (pétase) et les sandales ailées rappellent sa fonction de messager des dieux. La bourse qu'il tient de la main droite (main gauche sur la pierre, mais qui devient main droite lorsqu'on prend l'empreinte, ce qui prouve bien que ces intailles servaient aussi de sceaux), évoque son patronage sur les activités des commerçants. Le caducée, une baguette de laurier (ou d'olivier) autour de laquelle s'enroulent deux serpents affrontés.

Dans le champ figure trois lettres : C + V + S, probablement les initiales du possesseur (plutôt que du graveur). Trois lettres évoquent un nom patricien, formé de trois éléments (praenomen + gentile nomen + cognomen), plus qu'un nom d'artisan. En outre, les intailles servant de sceaux, les initiales renforcent l'identification de l'expéditeur ayant adressé le colis scellé d'une "bulle" en argile ou en cire sur laquelle est apposée l'empreinte du sceau.

Les cinq qualités essentielles d'une intaille romaine sont présentes dans cette pièce superbe :
- l'ancienneté : il s'agit d'une authentique intaille romaine (il y a tant de faux sur le marché !) du 1er siècle de notre ère (1er siècle avant - milieu du 2e siècle après : la meilleure période de la glyptique romaine)
- l'état de conservation : état parfait, sans cassure, ni éclat, ni égrisure, ni calcification.
- la beauté de la pierre : une cornaline d'un très beau rouge translucide
- la qualité de la gravure : beau modelé et composition agréable, bien proportionnée, lisible, sans confusion.
- le sujet : le dieu Mercure, en pied, avec tous ses attributs, est assez difficile à trouver...

Dimensions : environ 13 x 11 mms
Epoque romaine : 1er siècle de notre ère